À mesure que la fin de chantier approche, une angoisse peut vous envahir quand votre regard s’arrête sur toutes ces poussières, tâches de peinture, de résine, de ciment, de plâtre, traces sur les murs et vitres… qui peuvent paraître presque insignifiantes pour certains mais qui pour vous casse l’image rêvée et sont synonymes de nettoyages pénibles dont vous n’avez pas besoin vu vos nombreuses activités et un nettoyage de fin de chantier s’impose.

Est-ce risqué d’entreprendre soi-même ce nettoyage de chantier ?

Face à cette question, je suis sûr que des nombreuses questions vont vous envahir si vous n’êtes pas un(e) spécialiste du nettoyage. 3 principales questions sont souvent évoquées :

  • « Par où commencer ? Et comment ordonnancer les taches »  pour ne pas perdre mon temps.
  • Quelles techniques avec quels outils mettre en œuvre pour venir à bout de nettoyages difficiles ?
  • Quels sont les produits respectueux de l’environnement qui sont adaptés aux différents types de nettoyage et respectueux des matériaux et surfaces ?

Acceptez-vous de perdre du temps
et de tolérer une qualité limite du nettoyage effectué sur votre chantier ?

À moins que vous soyez un habitué des nettoyages minutieux, vous aurez certainement des difficultés à dresser un plan détaillé et complet du nettoyage de fin de chantier. En effet ce dernier est très différent et plus complexe que le nettoyage courant d’une habitation.

Sans plan détaillé, vous serez obligé(e) de repasser sur des surfaces déjà nettoyées et la lassitude aidant la qualité parfaite ne sera pas au rendez-vous…

Par exemple, si vous oubliez de nettoyer les plafonds alors que les sols sont faits, des salissures et surtout des taches humides vont tomber et apparaître sur le carrelage. Alors ce sera le retour non souhaité de l’aspirateur et du balai microfibres !… (et pendant ce temps, le chrono tourne…)

Autre exemple, les joints de vos carrelages prennent des couleurs différentes disgracieuses parce que vous ne les avez pas protégés avant le lavage avec un produit agressif.

La qualité du nettoyage de fin de chantier a comme préalable chronophage le ramassage minutieux des déchets, gravats sciures et autres salissures. Or, ce travail n’est pas dans le champ de vos activités préférées, en plus vous n’avez certainement pas envie de salir votre voiture personnelle pour évacuer tout cela vers la déchetterie locale (souvent lointaine de votre domicile).

Maitrisez-vous les techniques adéquates avec leurs outils ?

Je ne parlerai pas aux accros du ménage qui pour beaucoup ont appris les bonnes techniques et se sont équipés en conséquence avec les outils adaptés.

C’est à vous que je parle, vous qui avez en tête beaucoup de questions légitimes comme :

  • Comment éliminer ce voile blanchâtre de ciment/plâtre qui semble disparaître au passage du balai microfibre humide, mais qui réapparaît dès que la surface redevient sèche (c’est vraiment frustrant !)?
  • Comment faire disparaître ces taches de peinture sèche, de résine durcie, ces traces de colles qui subsistent par endroits sur les carrelages voire les murs ?
  • Puis-je nettoyer mon parquet avec un nettoyeur vapeur ?

Sans le matériel spécifique et les techniques rattachées, ces nettoyages spécifiques de fin de chantier peuvent donc devenir un vrai calvaire. Voire une source de dégâts supplémentaires.

Avez-vous choisi les bons produits adaptés au nettoyage de vos surfaces spécifiques ?

Comme moi, vous n’êtes peut-être pas chimistes et il est difficile de choisir les produits qui respecteront l’environnement et les matériaux des surfaces à nettoyer.

Sur un mauvais choix de produit, vous pouvez :

  • Dégrader la couleur de certaines surfaces délicates
  • Attaquer et dégrader l’aspect des joints de carrelage ou faïences murales
  • Obtenir des auréoles et des taches visibles à contre-jour sur certaines surfaces
  • Suite à l’application d’un produit pour faire briller, créer sur un sol une couche difficile à retirer par la suite.

Pourquoi un professionnel du nettoyage de fin de chantier est cet allié que vous allez apprécier ?

Il a l’expérience de nombreux cas qui lui permettent :

  • d’assurer une qualité optimale des nettoyages effectués
  • de cibler les techniques et outils à utiliser sur votre chantier sans altérer vos surfaces et leurs matériaux.

Il possède donc les outils dimensionnés pour les nettoyages difficiles de fin de chantier. (mono brosse pour le décapage, le polissage, le nettoyage des moquettes, aspirateur à eau pour sécher les carrelages, nettoyeur vapeur à pression variable pour le nettoyage des murs…)

Il déroule un plan d’intervention précis qui assure la qualité du résultat

  • Il commence par les étages et ses pièces reculées pour finir au rez-de-chaussée depuis les pièces du fond jusqu’à l’entrée
  • Sur chaque niveau, il commence par les pièces humides (cuisine, salles d’eau, toilettes)
    pour terminer par les pièces sèches (chambres, bureau, séjour…)
  • Il nettoie toujours de haut en bas plafond puis murs

Il fait rapidement place nette pour pouvoir démarrer le nettoyage de fin de chantier

Vous respirez, vous n’aurez pas à salir votre belle voiture. Le professionnel dispose de tous les moyens (bennes, camion…) pour évacuer les différents déchets, après avoir réalisé les travaux sur votre chantier. Comme par exemple, les gravats, bris de plâtre, les sciures, restes de sable, morceaux de tuyaux, de câbles électriques qui traîneraient encore à l’intérieur des pièces ou sur les balcons ou pourtours de la maison…

Il va vous étonner par sa dextérité dans l’élimination des salissures et traces tenaces

  • Après un grattage des taches de peinture sèche, de résine durcie, de traces de colles,…
  • Le professionnel utilise le désincrustant ad hoc pour faire disparaître définitivement toutes les salissures.

Les germes s’affolent et disparaissent quand il désinfecte les pièces humides

Armé des bons produits, il nettoie et désinfecte les murs puis les équipements :

  • Pour la cuisine : évier, plan de travail…
  • Pour les salles d’eau : lavabos, douches, baignoires
  • Et, pour les toilettes : cuvette.

La sensation de propreté explose quand il nettoie les plafonds et les murs

  • Il commence par les plafonds (les poussières qui tombent du plafond seront éliminées lors du nettoyage des sols)
    • si la peinture est lessivable, il utilise un nettoyeur vapeur
    • sinon il fait un nettoyage à sec,
  • il continue par l’élimination des traces sur les murs,
  • et, il termine par le nettoyage/lessivage des murs

La poussière ne l’arrête pas, même dans les recoins et placards

Il chasse la poussière des placards et des recoins qui existent toujours dans une habitation

Pour mieux laisser entrer le soleil, il nettoie les vitres

Comme moi, je pense que vous ne supportez pas la vue d’une vitre sale et encore moins quand il y a des traces de peinture ou d’enduit qui rivalise avec des gouttes d’eau de pluie séchées.

Pour conclure, le professionnel va vous soulager, il va:

  • aspirer, dégraisser, et laver les encadrements des fenêtres et portes fenêtres
  • gratter les crasses accumulées sur les vitres durant le chantier
  • et enfin laver, sécher les vitres.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.